vendredi 6 août 2010

Twitter vous demande : Que faites-vous ? "French"


Nous avons connu, durant ces cinq dernières années, un accroissement de l’utilisation des réseaux sociaux qui s’exprime dans le nombre de personnes inscrites dans ces réseaux.


Twitter, Facebook ou encore Myspace sont les plus connus et pour les définir, il faut dire que ce sont des canaux de liaison entre un ensemble d’entités sociales tel que : un individu ou une entreprise dont les buts sont différents.


Prenons l’exemple de « Facebook » qui a été créé en 2004 par Mark Zuckerberg, très utilisé actuellement par un grand nombre de personnes de différents pays environ 200 millions d'utilisateurs actifs en Mars 2008. Une attraction qui est due aux fonctionnalités que présente le « Facebook » :

  • Interagir avec d'autres utilisateurs
  • Partager des idées, opinions et des centres d’intérêts dans le cadre des groupes ou des forums liés
  • Bénéficier de la richesse de documents multimédias échangés (vidéos, sonore, applications et jeux).
Les entreprises ont aussi leurs parts puisque les professionnels utilisent le « Facebook » comme un moyen de promouvoir un produit, faire connaître une marque, présenter un slogan et conserver l’image d’une société.
 
Il reste à poser une question appropriée : Quelle est la relation entre les réseaux sociaux et le « E-commerce » ? C’est pour cela on va parler plus précisément de « Twitter », le nouveau phénomène et le futur outil de diffusion d’informations.
 
Historique de Twitter
 
« Twitter » a été créé à San Francisco au sein de la startup « Odeo Inc ». L’idée initiale était de fournir un service « SMS » permettant aux utilisateurs de décrire leurs actualités. Ouvert au public le 13 juillet 2006, la première version s’intitulait « stat.us » puis « Twittr », en référence au site de partage de photos Flickr puis « Twitter », son nom actuel. En avril 2007, une entité indépendante a été créée portant le nom de Twitter, Inc. avec Jack Dorsey à sa tête jusqu’en octobre 2008 date à laquelle Evan Williams lui succédera. La société compte 29 employés en février 2009.
 
Les fondateurs principaux de « Twitter » sont :

  • Jack Dorsey : dispatcheur pour une compagnie de taxis
  • Noah Glass : ancien répartiteur au 911, numéro centralisé des urgences américaines
  • Evan williams : blogueur américain et aussi le co-créateur de Blogger.com.

Les trois personnes clés de « Twitter »

Présentation et enjeux de Twitter
 
« Twitter » est un service de micro-blogging, qui est différent des blogs traditionnels où on a pas besoin d’inviter les lecteurs à commenter. C’est un nouveau principe des réseaux sociaux. En fait « Twitter » est considéré comme un réseau informatif et professionnel plus que social. La raison de sa création est pratiquement liée à l’importance de l’information dans le troisième millénaire. La diffusion de l’information a inspiré, en premier lieu, les créateurs à fournir un niveau de rapidité (temps de réponse instantané variant presque de 0,001 à 0,002 par secondes). En deuxième lieu, travailler sur des informations et des données exactes non falsifiées. Alors comment faire pour créer un environnement qui réalise un équilibre entre la rapidité et l’exactitude ?
 
Jack Dorsey, Biz Stone et Evan Williams sont les premiers qui ont cherché à répondre à cette question en partant d’un terme économique qui est la qualité. Avec « Twitter » ils ont créé un espace d’échange et d’interaction, d’où l’immense nombre d’informations passant à travers cet espace en un temps réel. Et pour éviter le maximum de faux messages, les développeurs ont différencié les comptes et ils ont ajouté une petite icône qui veut dire c’est un compte officiel ou vérifié.
 
Un simple internaute, une célébrité ou une entreprise sont tous concernés par « Twitter » à travers la diffusion de leurs actualités. Une actualité représente une information qui s‘échange entre les abonnés.
 
Twitter et le E-commerce deux mots qui se complètent
 
J’utilise « Twitter » depuis une année, et cela m’a permis de le définir à ma façon. Je peux l’appeler comme un milieu de publicité qui applique le principe « donnant donnant ». C’est un peu étrange mais ce n’est pas faux. Le principe est simple, je possède un compte et vous êtes abonnés à mes « tweets »[i] donc je peux diffuser mes actualités, mes idées et surtout mes liens chez vous, et de même pour d’autres abonnés, où ils peuvent partager leurs publicités chez moi à travers un message. C’est un échange plus moderne qui repose sur la rapidité et qui représente un futur outil pour donner et prendre quel que soit le service informatif ou consultatif.
 
Le « E-commerce » est l’un des outils les plus évoqués par les créateurs. Certes, puisque l’échange devient de plus en plus électronique pour répondre aux nouvelles exigences des utilisateurs. De ce fait, ils lanceront une nouvelle stratégie qui repose sur le paiement. C'est-à-dire, les comptes des entreprises deviendront prochainement des profiles payants. Certaines personnes ont critiqué ce point, leur thèse c’est que « Twitter » conservera sa qualité mais en contre partie il perdra sa gratuité. Cependant en voyant l’idée d’un côté marketing, l’officialisation des comptes des entreprises va garder un niveau de confiance et de fidélisation avec les clients. En économie, il n’y a rien qui vient sans dépenser, ainsi on peut considérer ce pas comme une étape vers l’avant.
 
Des statistiques sur Twitter
 
Techcrunch est un célèbre blog américain spécialisé dans l'actualité du Web 2.0 (via les statistiques de Comscore), annonce que « Twitter » vient de franchir les 32 millions de visiteurs uniques au mois d’avril 2009. Le service de micro-blogging vient juste de dépasser Digg.com[ii] (23 millions de visiteurs), Linkedin.com[iii] (16 millions) et le Ny.com[iv] (17.5 millions). Selon Techcrunch, le site pourrait atteindre les 100 millions de visiteurs par mois d’ici la fin de l’année 2010 s’il continue sur sa lancée. En attendant dans les prochains jours, de voir les modifications apportées à « Facebook », « Twitter » continue sa progression (une croissance de 752% en 2008). Et pour clôturer, il faut dire que le chiffe d’affaires a évolué de 400,000 $ au troisième trimestre à 4000,000 $ au quatrième trimestre 2009.

Evolution de notoriété de « Twitter »


Adhésion à « Twitter »

Les ambitions de Twitter
 
La volonté affichée de « Twitter » dans l’avenir est de devenir une couche sociale à l’échelle du web, cette dernière reposant sur un usage approfondi des « tweets » aussi bien par les internautes que les marques et les services eux-mêmes (robots, agents intelligents et systèmes d’information).
 
Les responsables de « Twitter » viennent de lancer un site d’évangélisation à destination des médias (Twitter Media), preuve qu’il y a un intérêt mutuel entre les médias traditionnels (TV, journaux, radio…) et ce service de microblogging.
 
Encore plus intéressant, la possibilité de rajouter des annotations aux tweets : « Twitter reveals details » of new « Annotated Tweets feature ». Contrairement à ce que son nom indique (ou n’indique pas), cette évolution technologique est bien en rapport avec une sémantisation des tweets. Plus précisément elle va permettre de structurer, compléter et enrichir les tweets pour faire beaucoup plus que ce que les SMS permettent de faire : 10 Possible Uses of Twitter’s New Annotations.
 
Et pour finir ils ont également lancé le programme « @Anywhere » qui permet d’injecter certaines fonctions de Twitter dans n’importe quel site web. En ajoutant quelques lignes de javascript dans le code source on aura le droit à : 

  • Une reconnaissance automatique des « usernames » avec le profil affiché au survol de la souris (Hovercards)
  • Des boutons Follow automatiques
  • Des Tweet Box pour que les visiteurs puissent tweeter directement depuis le site
  • Un enrichissement des fonctions d’authentification (Twitter Connect).

Problèmes et limites de Twitter
 
Après de multiples incidents mettant « Twitter.com » et sa plate-forme d'applications tierces hors service, l'entreprise a annoncé qu'elle avait identifié les motifs de panne et pris des mesures concrètes pour résoudre les problèmes. Plus précisément, « Twitter » a évoqué des erreurs de planification, de suivi et de configuration de son réseau interne. En réponse, la société indique avoir doublé sa capacité réseau, accentué sa surveillance et amélioré l'équilibrage de charge.
 
Selon le site de Pingdom[v], qui évalue les performances sur le web, depuis le début de juin « Twitter » a connu 3 heures et 3 minutes de panne. C'est déjà le pire, en termes de temps d'interruption, subi par « Twitter » depuis octobre de l'année dernière.

L’image de la baleine veut dire qu’il y a un problème dans le serveur

D’autre part, les utilisateurs ont beaucoup critiqué l’ensemble de limitations imposées par le site. A mon avis, je peux l’appeler comme une liberté limitée. C’est vrai que ce n’est pas une course pour collecter le plus grand nombre des abonnés, mais atteindre un équilibre entre les abonnements et les abonnés d’un compte d’une entreprise, peut causer une perte de clients. Les limites des comptes « Twitter » sont les suivantes :

  • Nombre de messages directs autorisés par jour : 250 (messages identifiants à l’un de vos followers)
  • Nombre de requêtes par des API (programmes externes) : 150 par heure Mises à jour de statuts (tweets et retweets) : 1000 par jour.
  • Des limitations supplémentaires sont également proposées par le système dans des intervalles de la demi-heure par exemple
  • Limite technique de nouveaux followings :
  1. Nombre de nouveaux followings par jour : 1 000.
  2. Lorsqu’un compte Twitter suit au moins 2 000 autres comptes Twitter, d’autres limitations sont imposées en fonction notamment de ratios associés à ce compte.
  3. Twitter met en place d’autres indicateurs et limitations dont les détails ne sont pas communiqués.
    Un message clair : Vous devez savoir vos limites !

    Enfin, on peut conclure que le véritable succès ne se réalise qu’après un bout de temps. « Twitter » avec son idée qui associe deux principaux outils d’interactions le micro-blogging et le réseau social a vraiment mérité le terme « le nouveau phénomène ». Son évolution surprenante deux ans après sa création, prédit d’un avenir répondant au maximum d’exigences.
     

    [i] Tweets : Ou « gazouillis », le tweet est le nom que l'on donne aux messages de 140 caractères de long posté dans le réseau social twitter.

    [ii] Digg.com : Digg est un site Internet communautaire qui a pour but de faire voter les utilisateurs pour une page web intéressante et proposée par un utilisateur. Typique du phénomène « Web 2.0 », il combine social bookmarking, blog et syndication. Il dispose de plusieurs catégories, telles Politique, Divertissement, Vidéos et Technologie.

    [iii] Linkedin.com : LinkedIn est un réseau professionnel en ligne. En juin 2010, le site revendique plus de 70 millions de membres issus de 170 secteurs d'activités dans plus de 200 pays.

    [iv] Ny.com : NY Times, NYT ou Times, est un quotidien new-yorkais distribué internationalement et l'un des plus prestigieux journaux américains.

    [v] Pingdom.com : est un service qui permet de suivre le temps de disponibilité, temps d'arrêt, et les performances des sites Web. Basé en Suède, Pingdom suivent les sites Web à partir d'emplacements multiples au niveau mondial afin qu'il puisse distinguer les temps d'arrêt réelle de routage et les problèmes d'accès.

    2 commentaires:

    Une idée complète sur Twitter

    Check out our blog for all types of shopping cart and ecommerce solutions at extremely affordable rates. Contact to get disocunts and your online shop Now!

    Enregistrer un commentaire

    Share

    Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More